Les défis de Brian Gallant

Quatre ans plus tard, qu’est-ce qui arrivera de ce jeune homme qu’on vient d’élire ?

Brian Gallant aura du succès s’il met fin aux traditions des récents gouvernements du Nouveau-Brunswick. S’il fait ça, il augmentera ses chances d’être réélu, rompant ainsi une nouvelle tradition de l’électorat – de ne donner qu’un mandat aux gouvernements.

Il devra accorder autant d’importance au processus qu’au résultat. Il devra résister la microgestion et plutôt faire bon usage de la fonction publique. Il devra rééquiper la fonction publique afin qu’elle puisse à nouveau formuler des avis à partir de données factuelles, afin qu’il y ait à nouveau une différence entre eux et les attachés politiques, dans les avis offerts et dans le processus d’embauche.

Il devra résister à ceux qui ont beaucoup et qui veulent davantage.

Il devra arrêter la diabolisation des impôts et s’en servir intelligemment.

Il devra résister l’envie de faire un geste grandiose dans le seul but de laisser sa marque.

Il devra communiquer avec nous. Nous devons sentir qu’il nous entend, qu’il joue franc. Il devra nous dire ce qui se passe, y compris lorsque lui ou les siens font des erreurs, avant que cela devienne une faute, et y compris quand l’opinion publique est dans l’erreur. Nous savons réfléchir et pouvons reconsidérer. Nous ne sommes pas stupides, nous ne sommes que traités de cette façon.

Et pour l’amour, qu’il livre son discours sur l’État de la province au public, et non pas à la Chambre de commerce.

Il devra réinventer ce que sont les “consultations publiques”, afin de nous faire oublier l’usage odieux qui a été fait de cette expression par les récents gouvernements – quand ce n’était pas des consultations anonymes, sur internet ou sur invitation, il s’agissait de « sommet » chorégraphié jusqu’à la dernière séance photo.

Il devra avoir confiance en nous. Il doit valoriser ce que nous avons, ce que nous faisons déjà, mettre la priorité sur ce qui fait le Nouveau-Brunswick, soit l’environnement et les petites communautés.

Ce nouveau gouvernement doit rapidement livrer les promesses qui ne dépendent que de son action. Il doit se pencher sur la question de l’accès à l’avortement et abolir enfin le système de tutelle des femmes enceintes et leur accorder le statut entier d’adulte quant aux décisions sur leur corps !

Il doit rapidement mettre en place le moratoire sur la fracturation, moratoire qui ne devrait être levé que lorsque cette technique est aussi sure que … l’eau potable.

Ensuite il doit – et voilà ma liste personnelle – revisiter l’entente sur la foresterie, refuser de briser l’entente avec les fonctionnaires à la retraite, entamer l’élaboration d’une politique fiscale adéquate, juste et progressive, et créer une agence consultative indépendante sur la condition féminine.

À part tout ça, il doit gouverner. Je suis d’avis que nous élisons un gouvernement pour qu’il fasse usage de son jugement, et non pas seulement pour accomplir une liste de tâches. Ayant dit ça, notre province, toujours très rurale et ayant peu de population, devrait favoriser davantage les coopératives, les entreprises sociales, le développement réellement communautaire – des solutions faites pour réussir chez nous.

Le défi pour Monsieur Gallant est d’exploiter le nouveau Nouveau-Brunswick, celui qui veut rompre avec les vieilles façons de faire. Il doit mettre à profit cette volonté frustrée de faire fonctionner notre belle province différemment. Nos élus des dernières décennies ont tout fait pour briser cet esprit émergeant, mais un vrai meneur saura le faire ressortir de l’ombre au galop.

Advertisements

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s